Des zestes pour réduire le poids de ma poubelle en évitant le gaspillage alimentaire

En France, le gaspillage alimentaire des ménages représente 60 kg/an par habitant (déchets comestibles et non comestibles) selon les données 2023 d’ Eurostat (ces données sont difficiles à comparer aux précédentes car la méthode de calcul a changé et l’étude a été menée en 2020 lors du confinement.

Alors, voici quelques petites astuces pour ne plus jeter la nourriture (et l’argent) par les fenêtres et réduire ainsi considérablement le poids de nos poubelles…


 1• Bien faire ses courses… 

 

      • Avant de partir faire nos courses, il est bon d’établir les menus de la semaine afin de faire une liste de courses en vérifiant nos stocks dans les placards, réfrigérateur et congélateur. Nous éviterons ainsi le surplus.
      • Évitons les promo-choc et comparons plutôt les prix au kilo, à ce petit jeu, surprise garantie sur les fausses promotions.
      • Allons faire nos courses le ventre plein, et oui faire nos courses le ventre vide peut nous faire acheter des choses inutiles qui risquent de finir à la poubelle.
      • Respectons la chaîne du froid en commençant nos courses avec les produits secs, puis les produits frais et enfin les produits surgelés dans notre sac isotherme.
      • Rangeons nos sacs intelligemment en mettant les produits les plus fragiles et les plus légers au-dessus ce qui évitera de les écraser et de ne plus pouvoir les consommer.
      • Privilégions l’eau du robinet… Pour limiter les déchets de bouteilles en plastique, nous pouvons opter pour l’eau du robinet : il est possible d’améliorer sa qualité en utilisant des perles de céramiques ou du charbon actif.
      • Adoptons les sacs réutilisables et la consigne …
        Pour rappel, les sacs en plastique sont en moyenne utilisés 20 minutes mais mettent 400 ans à se dégrader.
        Il est toujours bon d’avoir deux ou trois sacs en tissu ou en matières recyclées sur soi pour pouvoir dire non aux commerçants lorsqu’ils nous proposent un sac en plastique ou des emballages. C’est moins d’investissement pour eux et moins de déchets pour nous.
        Pour la viande, le poisson ou le fromage, nous pouvons amener nos bocaux en verre, pour éviter les coulures et odeurs fortes.
        De plus n
        ’hésitons plus à utiliser les emballages consignés qui sont présents pour les produits comme les yaourts, les bières, le vin, les jus de fruits mais aussi certaines marques de cosmétiques.
      • Tentons de passer au vrac… En effet les produits tout-faits et sur-emballés génèrent en moyenne plus de gaspillage alimentaire tout au long de la chaîne de fabrication que les petits plats fait maison : À l’heure actuelle, une multitude de produits peuvent s’acheter en vrac dans les boutiques spécialisées, sur les marchés mais aussi dans les supermarchés. C’est bon pour nos poubelles mais aussi pour notre porte-monnaie car le vrac est plus économique. C’est aussi bon pour l’environnement car nous préservons ainsi les ressources naturelles, nous limitons la pollution car moins de déchets à acheminer et à traiter. Et c’est bon pour notre santé car acheter en vrac incite à cuisiner maison sans additifs et sans conservateurs avec une liste d’ingrédients minimisés. Néanmoins, il n’est pas toujours simple de passer au vrac, notre astuce est d’essayer d’avoir toujours des sacs à vrac ou sachets en papier que l’on peut recycler, ils se mettent facilement dans notre sac de courses et ont l’avantage d’être très légers pour toutes les denrées sèches style pâtes, riz, céréales, oléagineux…Nous pouvons aussi privilégier des contenants en verre certes plus lourds mais indispensables pour les liquides (huiles et vinaigre, lessive, produits d’entretiens ou produits cosmétiques), si c’est trop lourd pensons à recycler certains contenants en plastiques en les nettoyants bien car ils peuvent s’imprégner de l’odeur de l’ancien produit.

      •  Adoptons les fruits et légumes moches, un peu tordus et pas calibrés. Ils ont le même goût et peuvent être à des prix plus intéressants. Les acheter réduit considérablement le gaspillage alimentaire.
Comment bien composer son assiette

  


2
Cuisiner Maison…

    • Cuisinons ce qui va périmer en premier : Dans nos placards ou notre réfrigérateur, mettons nos produits dont la date de péremption est la plus proche, devant les autres. Nous évitons ainsi de les perdre.
    • Adoptons nos doses : aidons-nous d’un verre rempli de pâtes, riz, semoule, céréales… pour mieux connaître notre consommation et ainsi cuisiner la bonne quantité.
    • Utilisons les fruits et les légumes de la tête au pied en cuisinant les épluchures telles que les fanes, les cosses de petits pois, les feuilles vertes du poireau, le tronc de brocoli, les feuilles de choux fleurs, les zestes d’agrumes, la carcasse de volaille ou de poisson… de jolies recettes inédites et  succulentes vont élargir nos horizons culinaires. Un joli régime pour vos poubelles.
    • Gagnons du temps avec les fruits et légumes bio, pas besoin de les éplucher, en plus bons nombres de nutriments sont dans la peau alors gagnons du temps et des nutriments !
    • Rien ne se perd tout ce transforme… Ne jetons plus les restes mais incorporons-les à de nouvelles recettes, ou réchauffons-les pour les manger à un autre repas. Certains plats n’en seront que meilleurs.
    • Si nous avons trop de fruits, de légumes ou autres , pensons aux conserves (saumur, huile), à la lacto-fermentation ( pleine de probiotiques et excellente pour notre santé ), à la congélation, à la déshydratation, aux techniques de salaison, aux sirops, confitures, gelées, chutneys, pâtes de fruits, fruits confits sans oublier d’étiqueter en mettant la date sur nos préparations.. Ça nous permet de prendre de l’avance en cuisine quand nous manquons justement de temps.
    • En cas de surplus, pensons à partager avec la famille, les amis, les voisins ! C’est un excellent moyen pour créer du lien et échanger des recettes.

3 Se mettre au compost…

 

Et en dernier recours, après toutes les étapes précédentes, nous pouvons faire notre propre compost ( même si celui-ci ne participe pas à diminuer le gaspillage alimentaire).

Dès le 1er Janvier 2024 chaque commune devra proposer aux habitants des solutions pour valoriser leurs biodéchets, car 30 à 40 % de nos déchets pourraient enrichir la terre, ce qui représente un triple intérêt écologique :

  • nous recyclons nos déchets de cuisine.
  • nous évitons l’incinération de matière organique et d’eau !
  • nous obtenons un bon terreau pour nos jardins partagés et nos jardinières.

C’est ainsi que plusieurs solutions s’offrent à nous pour nos pelures de fruits et légumes, notre marc de café, nos restes de thé, nos coquilles d’œufs… selon notre lieu d’habitation :

 

4• Bien trier pour bien recycler : 

 

Si malgré tout ça vous avez encore des emballages, il faut savoir que depuis le 1er janvier 2023, le tri est désormais simplifié : TOUS les emballages en métal, en plastique, en carton, ainsi que les papiers vont dans la poubelle jaune. Et oui, cela concerne même les blisters, les barquettes, le film plastique, le tube de dentifrice et les pots de yaourt !

Les résultats sont déjà là : on recycle en moyenne 3 kg d’emballages supplémentaires par habitant dans les territoires concernés.

Pour vérifier les règles de tri chez vous où en vacances, consultez le Guide du tri. Réponse immédiate !

Et où que vous viviez, gardez les bons réflexes en jetant vos emballages :

  • en vrac, pas imbriqués ou dans des sacs ;
  • bien vidés, mais pas lavés.

Sources :

https://agriculture.gouv.fr/gaspillage-alimentaire-des-nouvelles-donnees-pour-la-france

Moins gaspiller c’est pas sorcier ! de Stéphanie Araud- laporte

https://fne.asso.fr/actualites/50-astuces-pour-reduire-votre-gaspillage-alimentaire

 

—————-

Vous aimeriez apprendre des astuces pour valoriser vos déchets ? Le Zeste en Plus anime des ateliers pour vous accompagner toute l’année ! L’objectif : en groupe, nous découvrons ce qu’est l’alimentation plaisir durable et zéro gaspi et apprenons à mettre en place les bonnes pratiques culinaires dans notre quotidien.

 Pour vous inscrire ou avoir des informations, c’est par ici : 

ARTICLES RÉCENTS

Comment allier Plaisir de manger et santé

Concilier plaisir et santé en mangeant équilibré, c’est plus facile qu’il n’y paraît !
Manger procure un certain bien-être et doit rester un plaisir en toutes circonstances, mais c’est aussi une des meilleures façons de rester en bonne santé. Le contenu de notre assiette est donc très important.

lire plus

LE ZESTE EN PLUS

Le Zeste en Plus accompagne les entreprises et les particuliers vers une alimentation durable, respectueuse de la Terre et des humains.

CONTACT

06 79 05 89 19

REJOIGNEZ LES ZESTEURS !

Rejoignez la communauté des Zesteurs en vous inscrivant à notre newsletter…

9 + 10 =